choisir antihistaminique

Quel antihistaminique choisir ?

Les antihistaminiques sont souvent utilisés pour traiter des réactions allergiques qui se manifestent le plus souvent par des rhinites ou des urticaires. Ces derniers sont déclenchés par une forte concentration d’histamine indifférent à la réaction allergique, tels que les éternuements, ou les yeux qui coulent seuls.

Pour apporter une solution à ces soucis de santé, vous avez la capacité de vous orienter vers les antihistaminiques, que vous pouvez même vous procurer sans ordonnance. Comment choisir ces antihistaminiques ? Découvrez tout ce que vous devez savoir !

Le choix en fonction du traitement

Il y a plusieurs types de traitement que vous pouvez adopter lorsqu’il s’agit des antihistaminiques. Ainsi, certains traitements s’effectuent par voie locale. Il n’est donc pas étonnant d’observer l’administration d’un antihistaminique par gouttes nasales ou par collyre.

Cependant, les voies générales ne sont également pas à occulter. Il s’agit essentiellement ici des corticoïdes et des vasoconstricteurs. Il faut noter que dans ce cas, leurs actions vont dans l’unique but de traiter les symptômes, et de s’opposer aux effets de l’histamine. Cependant, ils n’interviennent nullement pas dans le processus de production.

A visualiser : Ce forum

En ce qui concerne les traitements locaux, une seule molécule d’histamine suffit pour pouvoir traiter un symptôme modéré. Lorsqu’ils sont bien assimilés, les antihistaminiques peuvent se faire utiliser en cas de prévention afin d’éviter l’aggravation d’une allergie, ou la répartition de celle-ci si les symptômes perdurent.

A contrario, il est possible d’administrer un antihistaminique par voie orale, ce qui d’ailleurs peut être associé en traitement local. Par conséquent, l’antihistaminique que vous devez choisir doit forcément se baser sur le type d’allergie que vous ressentez, mais également sur ses manifestations. C’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de troubles respiratoires, ou de troubles cutanés.

Le choix en fonction des rhinites allergiques

Une rhinite allergique, vous pouvez vous le comprendre ainsi, vient de la cetrizine ou dd la loratadine. Toutefois, vous pouvez également vous orienter vers du zyrtec eau de la clarityne disponible en automédication. Cependant vous devrez les utiliser pendant une durée relativement égale à une semaine, afin de pouvoir calmer l’allergie. Si vous ne constatez aucune amélioration consultez un médecin.

Le choix en fonction de la dermatose allergique

Lorsqu’on parle de dermatoses allergiques, les antihistaminiques se présenteront sous forme de gel ou de crème. Cependant il faut également noter que ces types d’antihistaminiques contiennent également une certaine quantité d’eau de corticoide capable de calmer les différentes démangeaisons que vous ressentez. Cependant, vous devez impérativement les appliquer sur une peau propre, nettoyée au besoin avec de l’eau et du savon.

A examiner aussi : Avantages d’une centrifugeuse

Le choix en fonction de la catégorie h1

Vous n’ignorez sans doute pas qu’il existe des antihistaminiques de catégorie H1 et H2. Les antihistaminiques H1 de première génération sont essentiellement composés de diphénhydramine. Il faut qu’il y a des effets indésirables tel que la sudation. Ce qui est capable engendrer une certaine forme de somnolence oy de troubles du cerveau.

C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont prescrits avec des antihistaminiques de seconde génération. La principale caractéristique, c’est que les antihistaminique H1 de 2e génération ne sont pas aussi sédatifs que ceux de première génération.

C’est pourquoi il est majoritairement conseillé d’opter pour des antihistaminique H1 de 2e génération. Toutefois, gardez à l’esprit que votre choix doit s’effectuer en fonction de l’allergie.

Consulter le comparatif de la meilleure sélection antihistaminique du marché