L’histoire du Katana

Il représente à lui tout seul une partie de l’histoire du Japon. Il rappelle la grande époque des guerriers japonais, les samouraïs. Le katana est un sabre qui a une histoire qui commence il y a longtemps il y a plus de 2000 ans.

L’histoire de cet objet commence par de simple sabre qui ont eu une évolution pour aboutir au katana tel que nous le connaissons aujourd’hui. Pour appréhender cette histoire il faut commencer à 900 ans avant Jésus Christ lorsque les lames étaient fabriquées en Chine.

De l’épée au sabre

Au départ lors de la fabrication des premières lames, il s’agissait d’épée. Ces derniers étaient considérés comme des objets d’adoration. Il s’agissait des Jokoto qui sont classés dans la catégorie des Nihonto ce qui signifie les sabres anciens.

Les premières esquisses de ce qui donne aujourd’hui sont apparue à cette époque vers 794.0 il faut dire que la courbure des sabres a vu son apparition à partir de 700. Cette époque un forgeron se démarque par sa particularité à imprimer de légères courbes aux sabres qu’il fabriquait.

On constate une nouvelle catégorie de sabre, les sabres Koto vers 900. Ces sabres étaient plus courbés que les anciens. Il faut noter que l’adoption de la courbure des sabres est due à une évolution technique. En effet les forgerons de cette époque ont remarqués qu’en imprimant les courbures aux sabres, ces derniers sont plus tranchants et plus résistant.

L’apparition du Katana

Suite à l’adoption de la courbure pour les sabres, on pourrait dire que c’est les prémices de l’avènement du katana. Vers 1300 on remarque une nouvelle évolution des sabres qui sont devenus plus longs et plus précis, mais également plus tranchant.

Les sabres deviennent alors plus appréciés et plus imposants. C’est vers 1400 que le katana inonde le monde des sabres et devient le sabre de prédilection. Ce grand changement est due au fait qu’en plein combat le katana s’avère plus pratique que les Koto.

On commence par voir apparaitre différentes versions du katana. On distingue alors les katana de mauvaise ou de bas (kaza-uchi mono) des katana de très grande qualité (chumon-uchi). Les forgerons de katana continuent de rechercher la perfection, le sabre parfait.

Cette obsession du parfait, va pousser ces forgerons à travailler le katana pour lui donner les meilleures caractéristiques possibles. Avec l’arrivée des commerçants occidentaux et l’inondation du marché japonais d’acier de qualité inférieure, les katana deviennent de moins grande qualité.

Il existe quand même de grands maîtres forgerons qui continuent la fabrication de katana authentique japonais à partir d’acier japonais. Le katana a une histoire liée à l’évolution de la société japonaise.

Il a été témoin des différents conflits et des guerres. Il est l’élément qui a gardé son statut d’objet traditionnel de haute importance. Aujourd’hui encore ne possède pas un katana authentique qui veut. Le katana est un trésor de la culture japonaise qui rappelle l’époque des grands guerriers les samouraïs.

Categories: Objets de collection


Parse error: syntax error, unexpected $end in /home/museummi/domains/jma2008.fr/public_html/wp-content/themes/suevafree/footer.php on line 59